Main Menu

VOITURES AUTONOMES : QUI VIVRA, ET QUI MOURRA ?

Shares

Ce que les voitures autonomes m’ont appris sur Jésus

Photo by Cameron Osborn on Unsplash

C’est toujours un cauchemar. On se fragilise, on vieillit, on tombe malade. On perd son autonomie. D’autres commencent à prendre des décisions à notre place. On devient ce que les autres nous dictent d’être. On se sent moins qu’humain, et on n’y peut absolument rien.

Qui ne redoute pas le jour où il cessera de mener la barque ? La perte de contrôle est source d’une vive inquiétude. C’est la raison pour laquelle les gens se sentent plus nerveux lorsqu’ils sont en avion que lorsqu’ils sont derrière le volant de leur propre voiture. En effet, nous estimons — peu importe les statistiques — que dans une voiture, nous pouvons parer à toutes les éventualités. Mais dans un avion… C’est l’impuissance totale.

UN BOUTON ÉTHIQUE ?

Comme les voitures autonomes sont devenues une possibilité plausible, les experts discutent des questions éthiques qu’elles poseraient, surtout après que des sources médiatiques aient révélé que les voitures autonomes pourraient nous laisser choisir qui survivra lors d’un accident éventuel. Actuellement, lorsqu’ils sont en danger, les conducteurs réagissent instinctivement.

Dans les voitures autonomes, par contre, ce contrôle serait transféré à un ordinateur aux réglages prédéterminés. Un « bouton éthique » pourrait nous aider à « régler la voiture de sorte qu’elle nous sacrifie pour sauver les autres, ou même… qu’elle sacrifie les autres pour nous sauver », a écrit Abigail Beall dansNew Scientist*. On pourrait idéalement faire passer le réglage d’une voiture d’« altruisme total » (la vie des autres en premier) à « égoïsme total » (notre vie d’abord !). Et au milieu, il y aurait l’option du réglage « impartial ». Cependant, comme Abigail Beall et d’autres l’ont expliqué, il ne s’agit pas d’un plan infaillible ! Que se passerait-il, par exemple, si tous passaient en mode autoprotection maximale ? Ou, selon Abigail Beall, « si tous choisissaient l’option “impartial”, le bouton éthique ne serait d’aucun secours ». Qui, au final, porterait la responsabilité de la vie ou de la mort d’une autre personne ?

EN QUÊTE D’AUTONOMIE

Dans un sens plus tragique, la Bible révèle que l’autonomie humaine est chose perdue depuis fort long — temps. L’histoire humaine après Éden raconte ce qui s’est produit lorsque des agents moraux libres renoncèrent à leur droit du libre arbitre et se livrèrent eux-mêmes à un ennemi réglé pour les détruire. Ils perdirent leur autonomie ! Quelqu’un d’autre commença à mener la barque. Et les chances de survie étaient nulles.

Mais alors, « le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et la lumière a resplendi sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort » (Es 9.1, OST). Parce que « lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, […] a n qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, a n que nous reçussions l’adoption » (Ga 4.4,5).

Pour nous sauver de nos réglages d’« égoïsme total » voués à la destruction, Dieu envoya son Fils dans le mode « altruisme total ». Ses réglages ne sont jamais impartiaux, parce qu’il a nos intérêts les meilleurs à cœur — même au prix de sa vie.

Selon une prière juive, « au [Nouvel An] est inscrit et au [jour des expiations] est scellé […] qui vivra et qui mourra ». Le point de vue biblique, lui, est fondamentalement différent. Il nous dit que Jésus, revêtant notre humanité, est descendu vers nous et a mené une vie parfaite. Qu’il est mort et ressuscité. Qu’il intercède pour nous et revient bientôt. Jésus nous a rendus libres ! Libres de choisir. Libres d’être vraiment autonomes. Cependant, Jésus lui-même ne peut choisir pour nous. Par conséquent, la vie et la mort sont maintenant entre nos mains. « [Choisissons donc] la vie » (Dt 30.19) !

Marcos Paseggi, Adventist World

*Abigail Beall, « Driverless Cars Could Let You Choose Who Survives in a Crash », New Scientist, 13 octobre 2017.

Téléchargez l’appli Adventiste Magazine

Rendez-vous sur Play Store ou sur Apple Store.

LA POSITION HISTORIQUE DE L'ÉGLISE ADVENTISTE CONTRE LE TABAGISME !
COMMENT ÊTRE MAMAN ET HEUREUSE ?

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top