Main Menu

CE QUE DIT L’ÉVOLUTION THÉISTE AU SUJET DE DIEU

Shares

Si vous êtes l’un de ceux qui pensent que la science est ennuyeuse, réfléchissez à nouveau.

Les enseignants et les responsables d’association pastorale Adventistes du Septième Jour venus de toute l’Amérique du Nord pour participer à la Conférence Foi & Science à St George dans l’Utah jusqu’au 14 juillet, indiquent à quel point ils trouvent les présentations du programme instructives.

« J’apprécie les informations qui nous sont données, » a déclaré Anne Collier-Freed, professeur adjoint de Religion à l’Université de Kettering dans l’Ohio. « Je les considère comme compréhensibles et accessibles. »

Martha Soler de l’Université de Ouachita Hills dans l’Arkansas est du même avis. « Ce sont des informations que nous pouvons comprendre, avec lesquelles nous pouvons nous identifier, et que finalement nous pouvons partager, » a-t-elle dit.

Un des scientifiques Adventistes responsable de cette approche de la science similaire à celle de l’enseignant est le Professeur de Biologie et de Paléontologie de l’Université de Loma Linda, Leonard Brand. Le professeur Brand est un universitaire expérimenté qui a mené des recherches sur les processus de fossilisation et sur les facteurs géologiques qui influent sur la préservation des fossiles pendant des décennies. En dépit de son impressionnant palmarès académique qui inclut des dizaines d’articles évalués par des pairs et plusieurs livres, il peut expliquer des concepts difficiles d’une façon qui plait à tous ceux qui l’écoutent.

Le 7 juillet, Leonard Brand a expliqué pourquoi le temps géologique est important pour une compréhension des origines basée sur la Bible.

Le 7 juillet lors de la Conférence Foi & Science qui se tient à St George dans l’Utah aux Etats Unis, Leonard Brand a expliqué à travers une parabole touchante, pourquoi ce que nous croyons au sujet du processus créateur de Dieu éclaire ce que nous croyons au sujet de Son caractère. 

Deux Options Possibles

« Il y a deux possibilités, » a dit Leonard Brand. « Soit nous croyons dans le récit biblique d’une création littérale et récente, ou alors nous acceptons les périodes proposées par l’évolution et décrites en millions d’années. »

Leonard Brand a indiqué clairement qu’en fin de compte, il faut de la foi pour accepter l’une ou l’autre des deux propositions.

« Les scientifiques s’appuient-ils sur la foi ? a-t-il demandé. Beaucoup disent ‘non,’ mais en fait, leurs présuppositions sont basées sur la foi. Après tout, à quel point ces hypothèses contrôlent-elles l’interprétation des preuves ? »

Un groupe de participants prenant des notes le 7 juillet lors de la Conférence Foi & Science qui se déroule à St George dans l’Utah aux Etats Unis. Image de Pieter Damsteegt/Division Nord Américaine.

Les commentaires de Leonard Brand interviennent à une époque où de nombreux Chrétiens qui disent affirmer la Bible sont tout de même passés à l’évolution théiste, une croyance selon laquelle Dieu a utilisé le processus décrit dans la théorie de l’évolution pour réaliser Sa création.

Combiner les deux, cependant, n’est pas seulement une question de biologie et de géologie, vu que cela affecte également la compréhension que nous avons du caractère de Dieu, a dit Leonard Brand. Pour illustrer pourquoi accepter l’évolution théiste affecte la façon dont nous voyons Dieu, le professeur Brand a relaté une parabole.

L’Histoire de Deux Propriétaires de Chiens

« Il y a un loup dans le quartier, et ce loup est là pour tuer les chiens, » a dit Leonard Brand. Mais le premier propriétaire dit : ‘je vais élever de nombreux chiots. Beaucoup souffriront et mourront, mais les plus forts survivront.’ »

« Le deuxième propriétaire de chiens choisit une démarche différente, » a poursuivi Leonard Brand. « Il installe une clôture et enseigne à ses chiens à rester à l’intérieur de l’enclos. Lorsque l’un d’entre eux saute par dessus la clôture, il court et se bat contre le loup pour sauver son chien. Il se fait sévèrement blesser, mais il sauve son chien. »

C’est une parabole de deux récits au sujet de la création, a dit Leonard Brand.

« Dans l’évolution théiste, la souffrance fait partie du plan de Dieu pour créer, » a-t-i dit. « La mort fait partie du plan de Dieu pour créer. Le mal est là, et il n’y a aucune façon de le contourner – Dieu est responsable du mal. »

La question clé cependant, est de déterminer si nous disposons de suffisamment d’éléments pour choisir un système plutôt qu’un autre, a dit Leonard Brand.

« Si vous croyez dans le Déluge, j’ai de bonnes et de mauvaises nouvelles à partager avec vous, » a dit Leonard Brand, avant d’expliquer que ce serait le sujet d’une prochaine présentation.

La présentation de Leonard Brand « Le Déluge : Bonnes et Mauvaises Nouvelles » fera l’objet d’un autre article sur la Conférence Foi & Science 2017.

Marcos Paseggi, correspondant Adventist Review

Traduction: Patrick Luciathe

Source: http://www.interamerica.org/fr/2017/07/12/ce-que-dit-levolution-theiste-au-sujet-de-dieu/

DES CHERCHEURS DÉCOUVRENT DES LIENS ENTRE LA FRÉQUENCE DES REPAS ET L'INDICE DE MASSE CORPORELLE
PHILIPPINES : L'EAU DE LA VIE

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top