Valdis Zelčs, un jeune de la génération du millénaire en Lettonie, s’est senti découragé après que les étrangers aient fait preuve de peu d’intérêt pour les invitations à participer aux expos santé et autres programmes évangéliques organisés par l’Eglise Adventiste du Septième Jour.

Il a alors commencé à prier pour une alternative au porte à porte et au contact direct avec les gens dans les rues de ce pays où moins de 5 pourcent de la population de deux millions d’habitants vont à l’église régulièrement.

Valdis Zelčs croit avoir trouvé la réponse ; un magasin de produits naturels nommé Dabas Stacija (Station Nature) qu’il gère et dont il est le copropriétaire dans la capitale lettone, Riga. Il a laissé son travail d’ingénieur en 2014 afin de travailler à temps plein dans « l’évangélisation dans le commerce » comme il l’appelle.

« Le magasin est important parce qu’il propose des produits alimentaires naturels, » a indiqué Valdis Zelčs après avoir fait visiter le magasin situé au centre et rempli de viande, de fromage et de crème glacée faits à base de plantes ainsi que de lentilles, de haricots et de popcorn bio.

« Mais le plus important est que le magasin me permet d’entrer en contact avec des gens, de parler avec eux et d’apprendre à les connaitre, de la même manière que Christ s’est mêlé avec les gens comme quelqu’un qui désirait leur bien, » a-t-il dit. « Par la suite, je pourrai gagner leur confiance et les inviter à des études bibliques ou à un autre programme. »

Avec ces paroles, Valdis Zelčs faisait écho à une déclaration écrite par la cofondatrice de l’Eglise Adventiste, Ellen G. White et mise en avant bien souvent ces jours-ci par les dirigeants de l’église mondiale : « La méthode du Christ pour sauver les âmes est la seule qui réussisse. Il se mêlait aux hommes pour leur faire du bien, leur témoignant sa sympathie, les soulageant et gagnant leur confiance. Puis il leur disait : ‘Suivez-moi.’ »

Le passage tiré du livre Ministère de la Guérison, p. 118, est la déclaration de mission du magasin, et Valdis Zelčs, un jeune dégingandé de 27 ans qui arbore un sourire amical, l’a répété à de nombreuses reprises lors de l’interview de 90 minutes. Il l’a apprise par cœur, avec d’autres passages des écrits d’Ellen White et de la Bible. Valdis Zelčs a sorti un téléphone portable avec un écran brisé pour montrer à un journaliste comment il utilise une application pour mobile appelée Scripture Typer afin de mémoriser des passages pendant les 30 minutes de voyage qu’il passe en tramway le matin pour aller au travail. Trop fatigué pour mémoriser lors du voyage retour qui le ramène chez lui le soir, il écoute un livre audio écrit par Ellen White Jésus-Christ.

Des céréales, des noix, et des grains remplissent les étagères du magasin de produits naturels.

Donner Davantage Confiance aux Gens

Le magasin Dabas Stacija qui a ouvert en avril 2015, est déjà rentable et il répond à un besoin à Riga avec sa large sélection de produits à base de plantes ainsi que ses céréales, ses noix et ses grains à bas coût, a dit Valdis Zelčs. Tous les bénéfices sont réinvestis dans le magasin. Les clients ont pour la plupart moins de 30 ans et 80 pourcent environ sont des non Adventistes.

« Nous préparons le terrain. Nous renforçons la confiance des gens, » a dit Valdis Zelčs.

Le magasin a constaté des résultats encourageants, a-t-il dit. Une cliente âgée a récemment confié à Valdis Zelčs qu’elle était triste après avoir perdu plusieurs de ses proches. En parlant, ils ont réalisé qu’ils étaient tous les deux nés dans la même ville à environ 200 kilomètres de Riga. Alors que la conversation se poursuivait et que l’amitié s’installait, Valdis Zelčs lui a donné des informations au sujet des avantages sur la santé qui découlaient d’un régime végétarien. Il lui a ensuite dit que les propriétaires du magasin étaient Chrétiens.

« Elle était heureuse et a dit : ‘je suis arrivée ici triste, mais maintenant je repars joyeuse,’ » a dit Valdis Zelčs.

Un autre client a commencé à envoyer sa fille au Club des Eclaireurs dans une église Adventiste.

Valdis Zelčs a dit que les clients remarquaient quelque chose de différent dans le magasin. Ils expriment leur surprise du fait que les employés du magasin sont toujours gentils, même face à des clients grossiers. Ils se demandent pourquoi le personnel sourit et s’entraide sans aucune rivalité ou aucune querelle.

« Le témoignage ce n’est pas tant ce que vous dite, mais plutôt ce que vous êtes, » a dit Valdis Zelčs. « Les gens remarquent que nous sommes vraiment tranquilles et joyeux et ils commencent à s’interroger : ‘peut-être qu’ils savent quelque chose que nous ne savons pas.’ »

Le magasin Dabas Stacija fait partie des centaines de « centres d’influence » urbains Adventistes où les membres d’église utilisent les rencontres de tous les jours pour proclamer l’évangile dans les plus grandes villes du monde dans le cadre de l’initiative de l’Eglise Adventiste mondiale baptisée Mission dans les Villes. Parmi les autres établissements commerciaux on peut citer une librairie dans la capitale serbe, Belgrade, et un café au Moyen Orient. Contrairement à ces deux entreprises, cependant, le magasin de produits alimentaires diététiques de Riga ne bénéficie d’aucun investissement direct de l’église.

Ce Qui a Conduit au Magasin

Valdis Zelčs, manager et copropriétaire du magasin de produits alimentaires diététiques, parlant avec un journaliste dans un parc de Riga.

Valdis Zelčs, dont les parents ont rejoint l’Eglise Adventiste lorsqu’il avait 8 ans, a commencé à rechercher Dieu dans sa propre vie à la fin de son adolescence après avoir participé à des camps de jeunesse Chrétiens, y compris des camporées des Eclaireurs.

« J’ai vu des gens de mon âge qui avaient une relation avec Jésus, » a-t-il dit. « J’ai réalisé comment la loi de Dieu constitue la meilleure façon de vivre. »

Après avoir terminé ses études universitaires, Valdis Zelčs a travaillé pour une société d’ingénierie qui concevait et construisait du matériel de climatisation pour des centres gérant des données. Le soir, il invitait des étrangers à des programmes d’évangélisation. Mais il s’est découragé.

« Il n’y avait aucune relation, » a-t-il dit. »Les gens ne me faisaient pas réellement confiance parce qu’ils ne me connaissaient pas. »

En 2013, en priant avec ferveur à ce sujet, il est tombé sur l’enregistrement d’un séminaire Adventiste sur l’évangélisation dans les entreprises. L’intervenant suggérait qu’une entreprise viable – comme par exemple un salon de coiffure, un magasin, un restaurant, une école ou un atelier de mécanique automobile – constituait une façon idéale d’évangéliser et pourrait montrer au monde que les Adventistes sont des gens en bonne santé, heureux, unis et paisibles. Dans le cadre de l’entreprise, l’évangélisation ne serait pas financée par des dons mais par le propre fonctionnement de l’établissement.

Valdis Zelčs a aimé ce qu’il a entendu.

« C’est de cette façon que nous pouvons atteindre les grandes villes, » a-t-il dit.

Mais il était jeune et avait peu d’expérience. Alors il a décidé de continuer son travail d’ingénieur pendant encore 10 années et de se réunir avec quelques amis pour ouvrir une entreprise de construction qui travaillerait à la rénovation d’églises.

Après une année, Valdis Zelčs ne pouvait plus attendre. Il ne voulait pas dépenser toute son énergie au travail et ensuite aller se coucher épuisé alors qu’il pouvait utiliser cette même vitalité pour proclamer Jésus. Il voulait voir le miracle de la transformation des cœurs par la justice de Jésus.

« L’idée principale qui a traversé mon esprit à maintes reprises était celle ci : ‘Si tu veux voir les miracles de Dieu, il te faut te placer à un endroit où Dieu peut faire des miracles,’ » a dit Valdis Zelčs.

Attendre les Premiers Fruits

La devanture du magasin donne sur une rue centrale à Riga.

Il a commencé à chercher des opportunités et a cherché le conseil de plusieurs personnes. Le directeur du département santé de l’Eglise Adventiste en Lettonie lui a dit qu’il priait depuis un moment pour un magasin de produits alimentaires naturels à Riga. Valdis Zelčs s’est dit que c’était un objectif atteignable. Il a laissé tomber l’idée de la société de construction pour se tourner plutôt vers « un très petit magasin vendant du tofu. »

« J’ai prié : ‘Dieu, je ferai ce que je peux. Toi, tu fais les miracles,’ » a-t-il dit.

Valdis Zelčs et le directeur du département santé ont finalement financé l’essentiel du coût de départ pour le magasin, soit 20000 euros, de leurs propres poches, devenant les principaux propriétaires du magasin. Les autres actionnaires sont quelques membres d’église ainsi que les trois vendeurs du magasin. La location mensuelle est de 930 euros, plus les charges pour ce magasin de 50 mètres carrés de surface de vente plus 45 mètres carrés d’arrière boutique. Son principal fournisseur est Country Life, un grossiste Adventiste qui compte neuf magasins de produits alimentaires diététiques et deux restaurants en République Tchèque. Valdis Zelčs a précisé que Country Life propose des prix bas et des formules de paiement attractives.

« Dieu a vraiment béni le magasin, » a-t-il dit.

Valdis Zelčs a dit qu’il soutient toujours toutes les formes d’évangélisation et voit du mérite dans la méthode qui consiste à frapper aux portes. Mais il attend impatiemment le jour où il pourra inviter ses clients à des expos santé ou d’autres programmes d’évangélisation. Il croit que ce sera pour bientôt.

« Lorsqu’ils voient que vous voulez leur bien, ils sont vraiment ouverts, » a-t-il dit. « Ils vous parlent leurs vies, et alors, la véritable évangélisation peut avoir lieu. C’est seulement la méthode du Christ. »

Posté le 19 Septembre 2016 – Riga, Lettonie – Andrew McChesney, rédacteur informations, Adventist Review.

Traduction: Patrick Luciathe
Image de Victor Hulbert/TED

Source : http://www.interamerica.org/fr/2016/09/20/un-jeune-de-27-ans-laisse-levangelisation-par-le-porte-a-porte-pour-temoigner-via-un-magasin-de-produits-naturels-en-lettonie/

L’UNIVERSITÉ DE LOMA LINDA CONSOLIDE LA DIRECTION DES ÉTABLISSEMENTS DE SOINS MÉDICAUX EN AMÉRIQUE LATINE AVEC UN NOUVEAU PROGRAMME OFFRANT UN CERTIFICAT
QUELQUES GOUTTES DE PLUIE ET D'ONCTION - BAPTÊMES DE JENNY ET HEVER