Une formation pour les jeunes en Ukraine a mis l’accent sur les opportunités potentielles des jeunes adventistes

Comment entrer en contact avec d’autres jeunes grâce au sport ? Comment utiliser la pub et les médias sociaux pour répandre l’évangile ? Comment être un chrétien courageux ? Comment être un perdant, ou mieux, comment ne pas être un perdant ? Voilà quelques-uns des sujets traités lors d’une formation pour jeunes à Kramatorsk, dans la région de Donetsk, en Ukraine, qui a eu lieu fin d’avril.

La formation intitulé « Exclamation Mark » a rassemblé plus de 80 jeunes de différentes villes ukrainiennes. Initialement prévu pour les jeunes de 15 à 30 ans, l’événement a également retenu l’attention des plus âgés.

« Un point d’exclamation est une ponctuation qu’on utilise pour faire la différence », ont expliqué les organisateurs lors de leur présentation du programme des deux jours. « Il n’est jamais neutre. »

Parmi les orateurs, des pasteurs, des directeurs de clubs sportifs, des employés de la radio adventiste, des responsables des départements (communications et JA). Formation pratique et débats alternaient avec des réflexions bibliques de Eugene Alokhin, directeur du département de la jeunesse de l’Église Adventiste en Ukraine.

Aleksander Koropets, directeur des clubs sportifs Samson, a montré comment pourvoir aux besoins des jeunes à travers le sport, et comment organiser des clubs sportifs destinés aux jeunes. Lors de son atelier, il a donné de nombreux exemples concrets pour ensuite dédier du temps à répondre aux questions. « Même les questions les plus sérieuses ont été traitées avec un peu d’humour », a raconté un des participants à l’événement. « Résultat : sa présentation a été intéressante et même inoubliable. »

La formation pour jeunes « Exclamation Mark » a eu lieu fin avril 2017 dans l’est de l’Ukraine. (Photo : Alexander Tkachenko)

Une partie importante du programme était dédiée au thème de l’éducation aux médias. Valentin Zagreba, directeur du département des Communications en Ukraine, a examiné différentes types d’informations et publicités qui influencent les jeunes, comme par exemple ceux utilisés sur les réseaux sociaux. « Nous avons eu l’occasion d’analyser notre capacité à regarder de façon critique les vidéos et textes », a témoigné un des participants. Le deuxième jour, Zagreba a également dispensé des conseils relatifs à la sécurité sur Internet.

Ivan Romanyuk, qui travaille à la station de radio Voice of Hope, a présenté les sujets « Comment être un chrétien courageux » et « Comment être un perdant ». Il a invité les jeunes à éviter les comportements qui seront certainement source de frustration et d’échec.

Le thème des réflexions spirituelles était celui de la prière, et en particulier la prière d’intercession. Les moments récréatifs entre les ateliers étaient dirigés par Victoria Shevich, qui a proposé de nombreux jeux et activités afin que les jeunes participants puissent faire connaissance et se lier d’amitié. Le deuxième jour, le moment tant attendu d’un débat ouvert est très vite passé et il fut temps de se dire aurevoir.

Après deux jours à apprendre, jouer et partager ensemble, les jeunes ont ressenti le besoin de servir Dieu à travers leur créativité, leurs ressources intellectuelles et physiques, et se dédier ainsi au ministère et à la mission.

« Des événements comme celui-ci montrent que les jeunes adventistes en Ukraine ont un grand potentiel et d’excellentes idées pour le ministère », ont conclu les responsables présents. « Nous souhaitons que la vie de tout jeune homme et de toute jeune femme puisse devenir un ‘point d’exclamation’ utilisé pour faire la différence dans la vie des autres. »

De Alexander Tkachenko, Eastern Ukrainian Mission News

Source http://www.adventistreview.org/church-news/story5081-how-to-be-a-loser-and-other-questions

Traduit par Tiziana Calà

LE NOUVEAU RESPONSABLE DE JEUNESSE DE LA DIVISION INTER-EUROPÉENNE A ÉTÉ ÉLU
LE 500eme ANNIVERSAIRE DE LA REFORME : UNE MINE D’OR POUR LE MINISTERE DES ENFANTS