Main Menu

La passion de l’évangélisation par les réseaux !

Shares

Les professionnels de la communication Adventistes encouragent les professionnels et les étudiants.

Le caméraman dirige son objectif sur un présentateur lors de la 29ème convention annuelle de la SAC, qui s’est tenue au siège de la Division Nord-Américaine à Columbia, dans le Maryland. Photo de Pieter Damsteegt, Pôle Informations de la Division Nord-Américaine

« Nous sommes ici pour servir avec détermination, pour faire preuve de passion dans le travail que nous réalisons pour proclamer l’évangile et pour établir des partenariats avec des acteurs de la communication, » a déclaré Libna Stevens, présidente de la Société des Professionnels de la Communication Adventistes (SAC), à propos de la 29ème convention annuelle.

Près de 300 professionnels dévoués et d’étudiants enthousiastes ont assisté à la convention annuelle, qui s’est tenue au siège de la Division Nord-Américaine (NAD) à Columbia, dans le Maryland, du 18 au 20 octobre 2018.

La déclaration de Libna Stevens a développé le nouveau slogan de la convention : « Résolution. Passion. Partenariat. » Le slogan reflète la vision clarifiée de l’organisation – « développer et renforcer notre réseau mondial en formant des leaders qui recherchent l’excellence dans la communication. »

« Nous voulions souligner que nous avons un objectif qui est de prendre part à cette mission de proclamation de l’évangile. Qui que nous soyons, quelles que soient nos responsabilités, nous devons nous assurer que notre identité soit centrée sur cela, » a poursuivi Libna Stevens, qui est également directrice adjointe de la communication pour la Division Inter Américaine de l’Église Adventiste du Septième Jour. « Nous devons le faire avec passion parce que c’est important pour nous. Nous devons être passionnés par l’Église de Dieu et notre rôle dans la communication. De plus, nous devons mettre l’emphase sur la mise en réseau car nous faisons tous partie de la même grande équipe. »

« J’espère que lorsque nous aurons terminé, vous aurez établi chacun 40 nouvelles relations de réseau, » a déclaré Daniel Weber, directeur exécutif de la SAC et directeur de la communication de la NAD, lors des annonces.

Ivan Ruiz-Knott, membre de deuxième année du conseil d’administration de la SAC, qui a également assisté à la convention en tant qu’exposant, a parlé de la nécessité de se mettre en réseau, notamment lorsqu’il est question de créativité.

Shane Hochstetler (au centre) accepte le prix Cutting Edge de la Société des Professionnels de la Communication Adventistes (SAC) pour son travail sur la Campagne « Pardonné pour Pardonner » des Camp Meeting des États du Golfe du Mexique. Le prix est remis par Libna Stevens (à gauche), présidente de la SAC et Daniel Weber (à droite), directeur exécutif de la SAC. Photo de Pieter Damsteegt, Pôle Informations de la Division Nord-Américaine

« Sans un cadre comme celui de la SAC, il est [facile] de créer en vase clos et de ne pas avoir beaucoup de retours. C’est bien d’avoir cette communauté, » a déclaré Ivan Ruiz-Knott, directeur de Types & Symbols, qui a présenté sa nouvelle version de la série du Conflit des Âges d’Ellen G. White, cofondatrice de l’Église Adventiste.

« Dans l’Adventisme, il y a beaucoup de connexions étroites. Nous parlons souvent des deux degrés qui séparent des autres. Mais même si c’est le cas, vous ne pouvez pas toujours communiquer facilement avec ces personnes, » a poursuivi Ivan Ruiz-Knott. « Organiser des programmes comme celui-ci, où toutes ces personnes sont réunies, est un excellent moyen d’entrer en contact à nouveau pour s’informer de ce qui se passe et partager ce que vous faites. La communication face à face est toujours fantastique. »

Pleins Feux sur les Jeunes Adultes

La convention de trois jours comprenait des ateliers de développement professionnel ; une présentation de Adventist Health sur sa nouvelle identité institutionnelle ; un « Tech Talk » mettant en lumière les gadgets incontournables de l’année ; une session de questions-réponses avec Dan Jackson, président de la NAD ; la visite de musées locaux, d’une station de télévision locale et de la station de radio locale affiliée à NPR ; et une présentation sans précédent pour la convention de la SAC.

« Chaque année, nous décidons qui nous voulons comme intervenant principal, » a déclaré Daniel Weber aux participants. « Nous avons dit : ‘Et si nous choisissions des personnes que vous ne connaissez peut-être pas et qui font des choses vraiment cool ?’ Nous avons décidé d’avoir des personnes plus jeunes qui travaillent pour l’Église ou qui ne travaillent pas directement pour l’Église, pour aider à élever leur plate-forme. »

Les intervenants principaux étaient Kaleb Eisele, créateur de Humans of Adventism, un ministère de narration sur les réseaux sociaux et de développement de la communauté sur les réseaux sociaux; Erica Jones, directrice adjointe du Ministère de la Femme à la NAD et directrice des ministères Gorgeous2God un espace sécurisé en ligne où les filles peuvent poser des questions difficiles sur divers sujets, notamment la sexualité, les fréquentations amoureuses et le suicide; Emily Long, fondatrice et rédactrice en chef du magazine 71.5 qui offre un forum d’expression aux personnes qui ont un parcours non conventionnel avec Dieu; et Justin Khoe, créateur de «That Christian Vlogger,» un ministère sur YouTube qui aide les internautes à « faire l’expérience de la foi à la première personne. »

Erica Jones, directrice adjointe du ministère des femmes de la NAD et directrice de Gorgeous2God, partage la passion qui la pousse à dire aux jeunes filles : « Vous valez tellement plus que vos erreurs. » Erica Jones était l’un des intervenants principaux lors de l’édition 2018 de la convention de la Société des Professionnels de Communication Adventistes (SAC), qui s’est tenue à Columbia, dans le Maryland. Photo de Pieter Damsteegt, Pôle Informations de la Division Nord-Américaine

Chaque intervenant a eu environ 20 minutes pour discuter de son ministère et répondre aux questions. À la fin de la présentation de Justin Khoe, un membre de l’assistance a levé la main pour dire : « Votre blog est la raison pour laquelle je suis encore à l’église. »

Communiquer une Vision Globale

Le programme du sabbat ne suivait pas un schéma traditionnel, tout comme la présentation principale. L’Union de Columbia a coordonné les créneaux du vendredi soir et du sabbat matin. Les programmes comprenaient au total six orateurs et deux interventions musicales – la Takoma Academy Camerata et les adolescentes Jana et Gabriella Apola âgées de 9 et 12 ans, qui ont joué du violon.

Celeste Ryan Blyden, vice-présidente de la communication stratégique et des relations publiques pour l’Union de Fédérations de Columbia et rédactrice en chef du Visiteur, a demandé aux six orateurs de dire comment ils communiquent Dieu à travers leurs ministères. Parmi les intervenants figuraient Michael Speegle, pasteur principal de l’église Adventiste du Septième Jour New Hope dans le Maryland; Catherine Nyameino Ontita, directrice de la communication à l’Union des Églises Adventiste du Septième Jour de l’Est du Kenya; Tim Madding, pasteur principal de l’église Adventiste du Septième Jour de Beltsville dans le Maryland; Jarilyn Conner, professeur de communication à l’Université Adventiste de Washington ; Joseph Khabbaz, pasteur des jeunes et des jeunes adultes de l’église Adventiste du Septième Jour de Sligo dans le Maryland; et Ann Roda, vice-présidente pour l’intégration de la mission et l’accompagnement spirituel de Adventist Health.

« Ceux d’entre nous à qui Dieu permet d’avoir une voix, que ce soit par le biais d’une newsletter, d’un blog, ou si nos fédérations ou unions nous ont embauchés pour faire des vidéos, diriger des magazines, quelle que soit l’opportunité que Dieu nous a donnée, [j’espère] que nous l’utiliserons [pour communiquer au sujet de Dieu], » a déclaré Celeste Blyden. « Nous sommes seulement ici et avons reçu cet appel pour un temps comme celui-ci, et ce sera ensuite le tour de quelqu’un d’autre. Donc, pendant que nous avons l’opportunité de ce moment, qu’allons-nous faire vous et moi ? »

Témoignage lors de la Convention de la SAC

Tori Allen, étudiante de dernière année en arts de la communication et en psychologie à l’Université Oakwood à Huntsville, en Alabama, est arrivée à la convention préoccupée. Elle a dit que son esprit était envahi par le doute lorsqu’elle envisageait son avenir.

Justin Khoe, créateur de « That Christian Vlogger, » partage son point de vue sur la façon dont les réseaux sociaux changent les façons d’accomplir la mission. Justin Khoe a présenté son atelier lors de la convention annuelle de la Société des Professionnels de la Communication Adventistes. Photo de Pieter Damsteegt, Pôle Informations de la Division Nord-Américaine

« Des gens m’ont demandé : « Que vas-tu faire ? » C’est juste de la théorie, que vas-tu faire de cette connaissance livresque ? Comment peux-tu mettre tout cela en pratique ? La communication est quelque chose de tellement vaste », a dit Tori Allen. « C’est autour de ce type de questions que je mène un combat. »

« Mais ensuite je suis arrivée ici, » a dit Tori Allen avec un grand sourire. « Tout d’abord, le fait que cela existe [est incroyable]. Ce serait une chose extraordinaire pour moi d’être à une convention pour les professionnels de la communication – cela serait pour moi une bonne inspiration de toute façon. Mais ici ce sont des Adventistes et des Chrétiens ; ce sont des gens qui comprennent [la culture Adventiste]. »

Au sein de la culture, Tori Allen est consciente du fait que le message sur la santé est une composante majeure de l’adventisme. Elle a une grande considération pour les professionnels de santé par rapport à leur capacité à aider les autres et elle a été encouragée par un mentor à faire des études en infirmerie.

« Mais ce n’est pas ma passion. J’ai cherché à comprendre comment je pouvais être une Adventiste, une Chrétienne et une personne en général, qui soit efficace [avec la communication] », a dit Tori Allen, qui a décidé de ne pas faire des études d’infirmière une fois qu’elle a réalisé où se situaient ses centres d’intérêt. « J’aime parler aux gens ; J’aime découvrir quelles expériences les ont touchés et les a ftransformés en ce qu’ils sont devenus. »

Tori Allen a assisté à l’une des séances de développement professionnel axées sur l’écriture. Au cours de l’atelier, elle a demandé des conseils pour améliorer son écriture. La réponse de l’intervenant ? Lire des œuvres de fiction.

« J’aurais pu pleurer quand il a dit ça. Avant, je pensais que de lire des livres, une vraie passion chez moi, était une perte de temps, a avoué Tori Allen. « Je suis une personne très ambitieuse, donc j’essaie d’utiliser tout mon temps de manière efficace. Par conséquent, [j’étais déçue de moi-même quand j’utilisais mon temps libre] à lire des livres. Quand il a dit qu’en fait la lecture aidait, j’ai réalisé que c’était un moyen efficace pour moi d’utiliser mon temps. »

Kaleb Eisele, créateur de Humans of Adventism, un ministère de narration sur les réseaux sociaux, dit aux participants à l’édition 2018 de la convention de la Société des Professionnels de la Communication Adventistes (SAC) : « Tout ce que faisons, vous pouvez le faire sur votre téléphone portable. » Photo de Pieter Damsteegt, Pôle Information de la Division Nord-Américaine

En outre, la convention a inspiré les décisions de Tori Allen pour son avenir immédiat.

« Cela a changé ce que je pense que je veux faire le semestre prochain, » a dit Tori Allen, qui est actuellement dans son dernier semestre mais recevra son diplôme en mai 2019. « J’ai vu ces acteurs de la communication qui ont pris des [risques]. J’ai vu Justin Khoe faire sa chaîne YouTube ; J’ai vu Kaleb créer Humans of Adventism. Je vois des gens qui prennent leurs idées et les transforment en quelque chose. Ils ont été pour moi une extraordinaire source d’inspiration. Je veux profiter de mon prochain semestre pour explorer mes idées. »

Cérémonie de Remise de Prix
La convention s’est achevée avec une cérémonie de remise de prix qui a mis en lumière 31 des meilleures productions de l’année réalisées par des professionnels et des étudiants Adventistes dans les catégories suivantes : écriture, conception, vidéo, expression orale et campagne.

Les cinq premiers prix de l’organisation ont été attribués aux personnes suivantes: Prix des Étudiants – Sheann Brandon, ancien élève de la Southern Adventist University ; Prix du Jeune Professionnel – Heather Thompson-Day, professeure adjointe en communication à l’Université Andrews; Prix d’Excellence – Nouvelle Image de Marque de l’Université de Walla Walla; Prix Cutting Edge – « Pardonné pour Pardonner, » campagne de camp meeting dans les États du Golfe du Mexique; et Prix de l’Accomplissement de toute une Vie – Martin Butler, fondateur de l’ancêtre de la SAC, la Société des Professionnels de Communication Adventistes du Sud (SSAC).

« J’ai été béni, » a dit Daniel Weber lors de son discours de clôture. « Avoir l’opportunité de rencontrer toutes ces personnes, ces acteurs formidables de la communication, et d’entendre leurs histoires. Cela a été une immense bénédiction de mieux les connaître et de constater leur engagement envers Dieu et envers l’Église. »

Mylon Medley, Division Nord-Américaine

Traduction: Patrick Luciathe

Sébastian Tobler : la course n'est pas finie !
Apollos l'a arrosée !

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top