Main Menu

« Ce n’était pas prévu »

Shares

« Ce n’était pas prévu ».

Quand l’imprévu devient le quotidien d’une vie parfaite.

On peut lire sur une affiche du métro parisien l’inscription suivante : « L’imprévu c’est la vie ».

Etonnante et riche de sens, criante de vérité, ce genre de slogan pousse à la réflexion et vient illustrer l’histoire suivante :

Un jour un homme s’approcha, et dit à Jésus:

– Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? Jésus lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.

– Lesquels? lui dit-il.

Et Jésus répondit:

-Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et: tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Le jeune homme lui dit:

-J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore?

Jésus lui dit:

Si tu veux être parfait, va, vendsce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. »Matthieu 19 versets 16 à 14.

Tu mènes une vie droite, sans accroc, sans note discordante. Tu n’es pas connu des services de police, tu es fidèle à ton époux, tu gagnes ta vie honnêtement, tu ne critiques jamais personne, tu respectes tes parents et en prends soin et tu viens en aide à ton voisin. Assidu(e) aux réunions d’église, tu payes ta dîme, tu aimes tes frères et sœurs en Christ, ta famille et tes collègues. Tu as un bon travail, une belle maison, une grosse voiture, un joli chien, et tu pars en vacances chaque été. Tu es en paix avec tout le monde. Mais alors que tu crois suivre à la lettre les commandements de Dieu, voici qu’il te semble manquer de quelque chose.

Pourtant ta vie à l’air parfaite, mais es-tu parfait(e) ? Est-ce que tu te situes au plus haut dans l’échelle des valeurs de Dieu de telle sorte que l’on ne puisse rien concevoir de meilleur ? Autrement dit, es-tu comme Jésus ? Es-tu prêt(e), si Dieu te demandait, à te séparer de tes biens pour les donner aux pauvres ? Es-tu prêt(e), si Dieu t’invitait, à recevoir un trésor dans le ciel ? Es-tu prêt(e), si Dieu te le commandait, à venir à lui et le suivre jusque dans l’éternité ? Si tu es capables de répondre honnêtement par l’affirmative à toutes ces questions, alors va de l’avant : aujourd’hui commence ta vie d’imprévus car Dieu nous mène toujours plus loin, aujourd’hui commence ta vie parfaite en Jésus !

Dieu ne demande pas forcément à tous de tout quitter, matériellement parlant, pour pouvoir le suivre. Il demande de nous que nous soyons prêts à faire les sacrifices de tout notre être à tout moment de la journée. Parfois dans certaines circonstances de la vie, cette demande peut être littérale mais pour nous lecteurs nous pouvons y voir un symbole fort de sens. A chaque fois que nous nous trouvons face à une chose à laquelle nous ne nous attendions pas durant la journée, Jésus nous demande de venir à Lui et de le suivre, qu’elle soit petite ou grande.

Le jeune homme riche est venu chercher une réponse à sa question existentielle mais il ne s’attendait pas à cette réponse essentielle : « Viens et suis-moi », ce n’était pas la réponse attendue, ce n’était pas ce qui était prévu. Va, vends, donne, puis viens et suis-moi. Il ne s’agit que de verbes d’action. Notre vie de chrétien devrait être une vie d’actions, une vraie vie active au service de Dieu. Une vie dévouée à faire le plaisir de ceux qui nous entourent et pour qui il y a si peu de miséricorde.

L’imprévu pétrifie parfois, selon les circonstances et la gravité de la chose qui s’impose à soi. Il peut sembler déconcertant ou décourageant. Mais pourquoi ne serait-il pas excitant ? Pourquoi ne pas relever le défi et le surmonter, saisissant l’occasion de servir la cause de notre Dieu ? Ne peut-il pas être une agréable surprise, faite d’une belle rencontre ou d’une découverte extraordinaire. La vie que Dieu nous offre est faite d’une vie de foi inébranlable, que même l’imprévu ne saurait troubler la paix qui l’accompagne.

« Ce n’est pas prévu ; je n’avais pas prévu ; il est imprévisible ; j’ai eu un imprévu »… L’imprévisible fait partie intégrante de notre quotidien, qu’on le veuille ou non. Nous sommes en général dérangés  car nous prévoyons de faire telle ou telle chose, d’aller à tel endroit, de voir telle personne, d’acheter telle article, de dire tel mot. Et lorsque cela ne se passe pas comme souhaité nous sommes embêtés, voir frustrés, parce que nous ne laissons pas Dieu guider constamment notre vie, nos mobiles et nos aspirations. « Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux ; Mais celui qui pèse les esprits, c’est l’Eternel ». Proverbes 16 verset 2.

Le fait est que nous croyons à tort pouvoir maîtriser notre journée. Un jour, je quittai mon travail et je suis allée récupérer mes enfants chez la nourrice, après une bonne heure de transports en commun, étant arrivée à destination je suis descendue. Mon téléphone sonne, je m’assoie à la station de bus et décroche. La nounou m’informe que leur oncle est parti avec les enfants, justement vers la ville d’où je reviens. Eh oui ce n’était pas prévu ! Le premier sentiment qui était sur le point de m’envahir fut la déception, car déjà fatiguée de la journée et du trajet il me fallait sans doute faire demi-tour. Et à l’instant il m’est venu à l’esprit de penser que Dieu avait certainement une raison de m’avoir emmenée jusqu’ici. La seconde d’après, une adolescente m’accosta. Elle était visiblement perdue, son portable n’avait plus de batterie, elle ne savait pas où elle était car elle avait raté son arrêt. Elle cherchait maintenant à joindre sa mère pour qu’elle vienne la chercher. Je compris de suite pourquoi j’étais venue jusqu’ici. L’heure était bien avancée, la nuit tombait, le froid descendait et la rue devenait déserte. Je lui ai prêté mon portable, elle a cherché à joindre sa mère mais en vain. J’ai donc attendu avec elle. Nous avons rappelé puis après un temps d’attente sa mère a enfin décroché. Je l’ai rassuré en lui disant que je restais près de sa fille le temps qu’elle arrive. Puis après avoir encore attendu elle est arrivée et soulagée m’a chaleureusement remercié.

Je remercie Dieu de cet imprévu qui fut une bénédiction pour cette jeune fille et une belle leçon pour moi. Il aime sans doute à nous employer à son service, pourvu que nous sachions discerner ses voies. Et parfois les personnes que nous aidons voient en nous des anges, c’est une grâce que Dieu nous accorde.

La femme vertueuse de Proverbes 31 est heureuse, elle se rit de l’avenir et affronte les imprévus l’esprit tranquille, tandis que le jeune homme riche est triste de sa situation présente et craint pour son lendemain. « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein ». Romains 8 verset 28.

Es-tu prêt(e) à vivre la vie d’imprévus que Dieu a prévue pour toi ? La vie parfaite selon le Christ ?

Amélie Trébeau pour Adventiste Magazine

Prix d’excellence pour deux pasteurs adventistes
Massacre de chrétiens dans l'Etat du Plateau au Nigeria

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top