David Trim, directeur des Archives, des Statistiques et de la Recherche présente les tendances et les statistiques à propos de l’effectif de membres. Image de Mylon Medley / ANN

L’effectif de membres de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans le monde entier connaît une croissance rapide, a déclaré le directeur du Bureau des Archives, des Statistiques et de la Recherche (ASTR), David Trim, dans la présentation d’ouverture du rapport du Secrétariat. Il a été le premier d’entre plusieurs intervenants du bureau du Secrétariat de l’Eglise Adventiste mondiale, lors de la session du 8 octobre du Comité Exécutif (C.E.) qui se tient à Silver Spring, dans le Maryland aux États-Unis.

La présentation de David Trim, qui a mis en lumière les tendances statistiques, a annoncé que depuis le 30 juin 2017, l’Église Adventiste compte 20343814 membres baptisés à travers le monde. Il a expliqué que l’augmentation s’expliquait entre autre par le fait qu’un processus de vérification des registres, qui vise à mettre à jour la situation des membres qui ont abandonné l’église, a ralenti après plusieurs années de mise en œuvre régulière dans la plupart des régions du monde. Le taux de mortalité des membres est également plus bas, a-t-il ajouté.

Le processus de vérification des registres de membres doit cependant se poursuivre, a dit David Trim. « Connaître les vrais chiffres nous aide à être de bons intendants et nous aide dans notre planification stratégique, » a-t-il dit. La vérification des registres de membres « est un outil essentiel du ministère pastoral. »

David Trim a également partagé avec les membres du C.E. que le taux de perte de membres est assez élevé: 39% soit 2 nouveaux membres sur 5. « Permettez-moi de vous rappeler qu’en général les membres ne partent pas à cause de divergences théologiques, mais parce qu’ils traversent une crise dans leur vie ou qu’ils vivent un conflit dans la communauté de l’église, » a-t-il dit. « Ils ont peut être le sentiment qu’ils ne manquent à personne, qu’ils sont négligés, qu’on ne leur accorde pas grande importance, et après quelques années, ils passent à travers les mailles du filet. »

Malgré les pertes, David Trim a déclaré que le nombre total d’entrées de membres augmente, car de nombreuses régions du monde connaissent du succès dans le domaine missionnaire. « Une personne est baptisée dans l’Eglise Adventiste toutes les 23 secondes, » a dit David Trim. « Au cours des deux dernières années, le nombre de baptêmes atteint en moyenne plus de 3000 personnes par jour. » Et le nombre de nouvelles églises augmente – un des meilleurs indicateurs d’une croissance régulière.

David Trim a affiché des chiffres qui montrent que bien qu’en 1991, il y avait un membre Adventiste pour 758 habitants, à partir de 2016, ce chiffre est passé à un membre pour 371 habitants. Une autre façon de le constater ? En 1991, il y avait 13 membres pour 10000 habitants, alors qu’il y en a actuellement 27. « Le chiffre a plus que doublé en un quart de siècle, » a-t-il dit.

Un grand défi subsiste, a dit David Trim, dans ce que l’on appelle la « Fenêtre 10/40, » une région géographique comprenant 69 nations où la majorité de la population n’est pas chrétienne. « Alors qu’environ 40% de la population mondiale vit dans cette région, il y a moins de 3 millions de membres Adventistes dans cette partie du monde, » a dit David Trim. « Cela équivaut à seulement 10 membres pour 10000 habitants. »

David Trim a conclu en rappelant aux membres du C.E. que l’examen des chiffres est toujours un moyen, pas une fin en soi. « Il nous aide à savoir où nous en sommes et de savoir où aller, » a-t-il dit. « Mais si nous utilisons les chiffres pour nous définir, ils nous feront du tort. »

Gary Krause, directeur de Mission Globale Adventiste, a partagé des statistiques sur la situation de la mission adventiste. Image de Mylon Medley / ANN

Mission au Monde

Le directeur de Mission Adventiste, Gary Krause, est monté sur l’estrade après David Trim pour partager ce qu’il a appelé « Mission Landscape 2017» (Paysage de Mission 2017). Il a dit aux membres du C.E. que le nombre de missionnaires qui desservent des régions autres que les leurs est actuellement de 814 adultes et leurs familles. La plupart sortent d’Amérique du Nord pour servir dans une autre région de l’église, a-t-il dit. Un plan visant à envoyer des professionnels de la dentisterie et de la médecine dans le monde compte actuellement 62 missionnaires, plus 31 autres qui se préparent à partir.

Sous le parapluie de Mission Adventiste, il y a aussi l’Institut de la Mission Mondiale (IWM), qui offre une formation interculturelle aux missionnaires servant à l’étranger. IWM offre également une formation de réintégration pour les missionnaires qui retournent dans leur pays d’origine, et prévoit un atelier interculturel et un voyage pour les enfants de missionnaires en 2018.

Adventist Volunteer Services (Services de Bénévoles Adventistes), qui fait également partie de Mission Adventiste, compte actuellement 1200 volontaires intra-divisions, 411 d’entre eux venant de la Division Nord Américaine et 270 de la Division Sud Américaine, les deux principales régions ayant placé des volontaires au niveau international. Le mandat de Mission Adventiste est également de sensibiliser à la mission, ainsi que mettre à disposition des ressources qui peuvent être téléchargées dans plusieurs langues.

Les Pionniers de Mission Mondiale, des personnes qui voyagent pour servir et implanter des églises dans des régions souvent isolées où il n’y a pas de présence Adventiste, sont plus de 2000 dans 130 pays, a déclaré Gary Krause. Et l’année dernière, son bureau a alloué la somme de 2,3 millions de dollars US à 687 projets d’implantation d’églises à travers le monde.

Gary Krause a déclaré qu’ils utilisent les dernières méthodes et technologies pour mieux servir les gens.

« Grâce à un nouveau Système de Priorité Stratégique de Mission Globale, qui cartographie les régions du monde ayant les plus grands besoins en termes de présence Adventiste, nous pourrons accorder une attention particulière aux projets dans les villes et les zones de grande priorité, » a-t-il dit.

Une partie de ces projets comprend l’établissement de « Centres d’Espoir de Vie, » où les membres d’église locaux ainsi que les missionnaires peuvent se tourner vers la communauté environnante en proposant divers services. « L’année dernière, nous avons alloué 5,5 millions de dollars US aux Centres d’Espoir de Vie, » a-t-il déclaré. « Et le nombre de demandes a explosé. » Beaucoup de ces « centres d’influence » ont déjà ouvert leurs portes sur plusieurs continents, et beaucoup d’autres sont en chantier.

G.T. Ng, Secrétaire Exécutif de la Conférence Générale, partage les leçons de l’histoire lors de diverses crises. Image de Mylon Medley / ANN

Les Leçons de l’Histoire

Dans la dernière partie du rapport du Secrétariat, le Secrétaire Exécutif de l’Eglise Adventiste mondiale, G. T. Ng, a fait une présentation mettant l’accent sur plusieurs défections et crises dans l’histoire de l’Eglise Adventiste.

« Il n’y a pas de navigation paisible, » a dit G.T. Ng en discutant des crises telles que la crise théologique de 1888 et la crise de Kellogg au début du 20ème siècle. « Il y a des hauts et des bas. »

Ng a déclaré qu’il croit que ces expériences passées éclairent le présent, car elles démontrent comment la direction divine a en quelque sorte surpassé les perturbations humaines et a aidé l’église à avancer même avant que chaque crise ne s’apaise.

« Bien que l’église soit loin d’être parfaite, les conseils inspirés nous disent qu’il n’y aura pas une autre église qui sera suscitée, » a souligné Ng. « La mission doit se poursuivre. »

Le président de l’Eglise Adventiste mondiale, Ted N.C. Wilson, a apprécié la contribution de G.T. Ng. « Il y a beaucoup de vérité dans ce qui a été dit, » a-t-il conclu.

Après quelques commentaires exprimant certaines préoccupations et des demandes de clarification à propos de la présentation de G.T. Ng exprimés par des membres du C.E., le rapport du Secrétariat a été massivement adopté.

Pour voir les délibérations du Conseil annuel se poursuivre demain, lundi 9 octobre, veuillez cliquer ICI.

Adventist Review

LE CONSEIL ANNUEL DE LA CONFERENCE GENERALE VOTE LA POURSUITE DU DIALOGUE SUR L'UNITE ET LE PROCESSUS DE RECONCILIATION
UNE NOUVELLE SÉRIE DE VIDÉOS AIDE À EXPLIQUER LES THÈSES DE LA RÉFORME