Main Menu

NET 98 : 20 ans après !

Shares

Le 20e anniversaire de l’événement historique mondial d’évangélisation par satellite surnommé “NET’98” a été célébré à la Pioneer Memorial Church (PMC) lors de leurs cultes du 6 octobre.

Pendant le service, le pasteur du PMC Dwight K. Nelson a rappelé le moment où la liaison montante s’est faite en direct de l’église située sur le campus de l’Université Andrews pour la série de cinq semaines de prédication : “Il y a vingt ans, le 9 octobre, à 19 h 15 du soir, quelqu’un dans cette mezzanine a actionné un interrupteur et à la vitesse de la lumière, un faisceau de deux camions satellites a atteint une multitude de satellites qui parcouraient la planète. Un signal en provenance d’ici, pour six continents, plus de 100 nations, 40 langues et 7 600 sites de liaison descendante, tous regardant simultanément.”

NET’98 s’est déroulé du 9 octobre au 14 novembre et a été relié par satellite à partir de son site hôte, PMC, à Berrien Springs, au Michigan.

NET Evangélisation

Avec 1,6 million de dollars investis par la Division nord-américaine, on estime que deux millions de personnes dans le monde ont suivi l’événement en direct par satellite. Nelson se tenait debout chaque soir pour prêcher, tandis que 39 pasteurs stationnés dans des cabines insonorisées traduisaient son message dans les langues du monde.

La série “NeXt Millenium Seminars” de Nelson a abordé les livres de Daniel et de l’Apocalypse d’un nouvel aspect relationnel dans l’espoir de faire découvrir aux gens une amitié éternelle avec le Sauveur.

NET’98 a suivi les autres programmes d’évangélisation par satellite, NET’95 et NET’96. Quand il a été diffusé, il a été considéré comme la “plus grande avancée évangélistique adventiste unifiée” dans le monde.

L’un des objectifs majeurs de NET’98 était de cibler les personnes nées entre 1965 et 1980, connues sous le nom de Génération X ou ” Gen X “. Afin de rendre la série plus attrayante pour les jeunes adultes, deux étudiants diplômés d’Andrews ont servi d’animateurs à l’antenne, des musiciens de la génération X se sont produits chaque soir, et Nelson, un évangéliste et pasteur du Pioneer Memorial Church, l’église du campus de l’Université Andrews, a présenté le message chaque soir.

Se souvenir de NET’98

D’après les rapports du Adventist News Network et de Adventist Review de l’époque, on estimait que 30 à 40 000 baptêmes résultaient de NET’98 dans le monde, tandis que le nombre total d’adhésions à l’Église en Amérique du Nord était estimé à environ 8 000 (baptêmes et professionnels de la foi).

Au cours de la célébration du 20e anniversaire, Nelson a partagé plusieurs témoignages fascinants issus de la série évangélique, dont celui de Jason Canfield, un mormon interloqué, qui s’en va. Canfield a été invité à assister à l’événement satellite dans une église locale et a raconté qu’en écoutant, il a été convaincu du Sabbath. “NET’98 m’a mis au défi, a-t-il dit par vidéoconférence. “Au début, je n’aimais pas ça. J’ai essayé de réfuter l’enseignement adventiste du sabbat en cherchant des preuves, mais je n’ai rien trouvé.” Peu de temps après les réunions, il a été baptisé et il est actuellement pasteur de l’église adventiste du septième jour de Lacey à Washington.

Skip McCarty, pasteur à la retraite, a partagé qu’avant NET’98, un groupe d’étudiants de l’Université Andrews, dans le cadre de la composante relationnelle de la série évangélique, est allé de porte en porte pour prier avec des gens à Benton Harbor, Michigan. Rapidement, une petite communauté s’est formée et lorsque NET’98 a été lancé, le groupe d’étudiants ne voulait pas que leur communauté nouvellement fondée se prive de tous ces puissants messages.

McCarty a déclaré : ” À l’époque, nous n’avions pas de liaison descendante, alors tous les matins après chaque réunion, les étudiants de l’université recevaient une cassette VHS et la transmettaient à vélo jusqu’au port de Benton, où ils la partageaient chaque soir avec une salle remplie de gens de la communauté. Cela a donné lieu à plusieurs baptêmes.” Après NET’98, cette église a fondé l’église du Port de l’Espoir, qui existe encore aujourd’hui.

Une réunion d’évangélisation de cette ampleur avait besoin d’une infrastructure organisée qui permettrait aux réunions de se dérouler harmonieusement. Il y avait 1500 volontaires et 50 ministères qui ont travaillé sans relâche tout au long du mois pour faire vivre les réunions d’évangélisation. Llona Chapman a géré un programme différent pour les enfants de 11 et 12 ans, où elle prévoyait avoir 35 à 40 enfants, mais en a eu 75 chaque soir. Un programme spécialement conçu pour NET’98, intitulé “Venez à la rencontre de Jésus”, qui a fait voyager les enfants de la création à la seconde venue de Jésus.

Dans son interview, Chapman a dit : “Ce vendredi soir dernier, nous nous concentrions sur la crucifixion de Jésus. J’ai prié et demandé à Dieu de me donner un enfant. Alors que je parlais avec les enfants de la crucifixion de Jésus, j’ai vu un garçon de 12 ans, la tête dans les mains, pleurer et c’était un petit garçon qui nous avait causé des problèmes. Vers la fin des réunions, nous avons donné aux enfants une carte de baptême et ce même garçon de 12 ans a été le premier à la rendre. J’ai eu la chance de le voir se faire baptiser et me faire pleurer par la suite.”

Felicia Tonga écrit pour le Lake Union Herald ; reportage supplémentaire du NAD Office of Communication. CLIQUEZ ICI pour lire l’article original en ligne du Herald.

Une étude révèle que la viande est liée au diabète de type 2
Sébastien Tobler : un adventiste paraplégique commence à remarcher .

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top