LE DIAGNOSTIC N’EST PAS BON : VOUS ÊTES UN CNU ! - Adventiste Magazine

Main Menu

LE DIAGNOSTIC N’EST PAS BON : VOUS ÊTES UN CNU !

Shares

Je suis allé chez le médecin. Mon diagnostic était sinistre.

« Mais, je ne comprends pas, Docteur. Je me sens bien. »

« Vraiment ? »

« Oui, en fait je me sens super. Plus béni que jamais. »

« Bien, j’ai fait des tests et l’évidence dit autre chose. La bonne nouvelle est que cette situation est très habituelle et elle peut être traitée. La mauvaise nouvelle est que si elle n’est pas traitée, elle est fatale. Vous êtes définitivement un CNU »

« Cela ne peut pas être vrai. Je me sens en pleine forme, heureux, apaisé. Un moment… que veut dire CNU ? »

« CNU signifie que vous êtes un Chrétien Niveau Un »

« Cela ne sonne pas si mauvais. Qu’est-ce que cela signifie ? »

« Eh bien que ce n’est qu’un début. Chaque chrétien commence au niveau 1. Mais beaucoup de gens ne grandissent jamais au-delà de ce stade. Imaginez que vous soyez coincé à la puberté pour toujours. Mais le pire, votre croissance est retardée et vous ne pourrez pas y survivre. »

« Que se passe-t-il ? Est-ce mauvais ? » lui demandais-je abasourdi.

« C’est possible. Comme je l’ai dit, plus ça dure, plus cela empire. Cela signifie tout d’abord que votre vue n’est pas très bonne. Au cours des années, un chrétien devrait développer un discernement spirituel. Cela implique de voir les autres comme Dieu les voit et de prendre ensuite de meilleures décisions. La mauvaise vue impacte votre cœur, qui est alors en décroissance et peu à peu dépourvu d’amour. Vous trébuchez sur des choses qui ne devraient pas vous faire vaciller et d’autres parties du corps doivent compenser le manque d’effort de votre cœur ».

J’étais ébranlé. Était-ce vrai ? Je suppose qu’il y avait des symptômes.

« Cela fait longtemps ? »

« Un certain temps, me semble-t-il. » Le docteur me regarda sévèrement.

« Combien de temps avez-vous été un chrétien ? »

« À peu près toute ma vie. »

« Je vois.Eh bien, il y a des signes qui montrent que votre propre système a combattu. Je vois que vous n’avez pas toujours autorisé la maladie à prendre un contrôle total. Mais il a désormais l’ascendant et il se répand. C’est en fait très contagieux. Surtout si vous tenez n’importe quel genre de poste de direction. Êtes-vous à un poste de responsable? »

Je ne pouvais alors avoir qu’un regard penaud.

« Vous voyez, les gens se comparent à leurs dirigeants. Si ces derniers s’accommodent des mauvaises choses, les gens en feront sûrement de même. Nous devrions commencer le traitement tout de suite ».

« Pendant combien de temps docteur ? »

« Oh vous pouvez vivre assez longtemps dans cet état. Mais dans un contexte d’éternité, c’est un temps très court ! »

« Je suis prêt. S’il vous plaît, aidez-moi. »

« Tout d’abord, vous devez une faire un transplantation cardiaque complète. »

« Quoi ? C’est de la folie » Lui rétorquais-je choqué.

« Je fais cela depuis longtemps. C’est le seul moyen. Je peux vous donner un nouveau cœur. »

« Est-ce que cela fera très mal ? Cela semble risqué. »

« C’est risqué, mais ça ne l’est pas forcément. Ça va faire mal, mais je suis un professionnel. Je peux vous garantir que cela va changer votre vie. Cela pourrait être inconfortable, mais c’est la seule façon. »

« Quelle est la suite ? »

« Avez-vous déjà entendu des voix dans votre tête ? »

« Oui, généralement je les ignore. Ce n’est pas bon signe ? »

« Qu’en est-il des voix qui vous disent de faire de bonnes choses ? »

« Eh bien, je les ignore aussi ».

« Ah, mon ami ceci est votre mécanisme de protection de CNU. Si vous continuez à ignorer cette voix, elle s’en ira.Permettez-moi de vous donner ma prescription. Commencez par une immersion quotidienne dans la parole de Dieu.

Permettez-lui de vous défier et de vous aider à éliminer l’infection. Vous avez un parasite qui tente de reprendre des forces. Si vous ne le nourrissez pas, il mourra. Agissez en conséquence.

Vous devrez également servir les autres, surtout ceux que le monde a rejetés. Cela améliorera votre vue. »

« Dur traitement docteur ! »

« Oui, c’est dur. Si vous ne payez pas le prix fort, vous ne dépasserez jamais l’état de CNU. »

« Cela est-il vraiment réalisable ? »

Le médecin me regarda, les yeux remplis de compassion et d’amour. Et pour la première fois, je remarquai de terribles cicatrices sur son front.

« Cela peut se faire », dit-il. « Ayez confiance ! »

Jarrod Stackelroth, Adventist Record. 

Traduit par Corine Claus

LES FINANCES PERSONNELLES, POURQUOI ?
MEL GIBSON DE RETOUR AVEC UN NOUVEAU FILM SUR LA RÉSURRECTION DE JÉSUS

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top