Main Menu

Lausanne : bien plus que des cours de français, une leçon de vie !

Shares

J’imagine que vous réservez vos dimanches à votre famille ou à vous reposer un peu à la maison. Vous avez bien raison, c’est important. Cependant, d’autres sont prêts à consacrer une partie de ce temps à faire grandir leur prochain.

 

Le couple Barelli a décidé de relever un défi de taille. Tenir deux classes de Français et langues étrangères, au Centre Social Adventiste (CSA) de Lausanne. Notamment Céleste qui s’occupe des débutants et Daniello qui depuis une année, se charge des élèves les plus à l’aise avec la langue de Molière. Quand le couple est en vacances, c’est notre sœur Rosine de l’église de Gland qui reprend le flambeau.

 

Tous les mercredis et dimanches soir de 16h à 19h, ils sont là pour aider leur prochain à avancer dans la vie, et cela gratuitement. Syriens, libanais, algériens, marocains, péruviens, équatoriens, boliviens ou brésiliens… un beau florilège d’élèves du monde entier qui avoisine la cinquantaine de personnes quand tout le monde est présent.

L’objectif de ces rencontres est de faciliter l’intégration dans le pays. Parler la langue est une priorité capitale. Comme la majorité est composée de demandeurs d’asile politique ou en négociation avec l’administration suisse, les professeurs travaillent aussi les textes officiels de l’état, notamment les courriers types qu’ils reçoivent. Ces derniers sont source d’angoisse pour ces étrangers qui redoutent le plus souvent une mauvaise nouvelle.

 

Mais le plus beau dans cette histoire, ce sont les liens d’amitié et l’esprit de famille qui naît au fur et à mesure. Ils y trouvent aussi un espace différent des logements pour demandeurs d’asile ou des petits appartements partagés. Des moments conviviaux sont même organisés pour leur permettre d’avoir des liens encore plus forts.

Dernièrement, les deux classes on fait une sortie en ville avec Céleste pour apprendre le français lors d’une visite guidée, une première ! En mêlant histoires et anecdotes de la ville de Lausanne, ils ont passé un bon moment ensemble et ont découvert des choses qu’ils n’imaginaient même pas au sujet de leur ville d’accueil.

 

Certains, parmi les plus anciens élèves, se sont même engagés à aider bénévolement le CSA au vestiaire ou à la banque alimentaire, sans qu’ils n’aient encore jamais mis les pieds à l’église. Pour eux, les adventistes sont ceux qui les aident à grandir dans la vie. Ce qu’ils ne savent peut-être pas, c’est le bonheur qu’ils apportent par leur présence, offrant ainsi aux professeurs et au CSA l’occasion de partager les dons que Dieu donne à chacun.

 

« Ce que chacun de vous a reçu comme don de la Grâce, mettez-le au service des autres, comme de bons gérants de la grâce de Dieu sous toutes ses formes. » 1 Pierre 4,10

 

Et nous ? A quels services sommes-nous appelés?

 

Rickson Nobre pour Adventiste Magazine, d’après les propos de Daniello Barelli.

APPEL DU PRÉSIDENT DE L’ÉGLISE DEPUIS ROME : NE VOUS Y TROMPEZ PAS !
LES ÉTAPES DE LA VIE CHRÉTIENNE : CONSÉCRATION AU DIACONAT À NEUCHÂTEL

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top