Main Menu

Indonésie : Le bilan des morts s’alourdit alors que des crues subites et des glissements de terrain dévastent l’est

Shares

Les crues subites et les coulées de boue provoquées par les pluies torrentielles qui ont débuté samedi 16 mars 2019 ont détruit des centaines de propriétés et fait plus de 80 morts et au moins 150 blessés dans la province de Papouasie, à l’est de l’Indonésie. La ville de Sentani, située dans le nord-est du pays, près de la capitale de la province de Jayapura, est la plus touchée.

Les autorités s’attendaient à ce que le nombre de morts augmente, car les efforts de recherche et de sauvetage étaient toujours en cours à la date de la rédaction de ce rapport. Les équipes d’intervention d’urgence avaient du mal à atteindre les résidents locaux, en particulier dans les zones submergées par la montée des eaux et la boue. Les crues subites et les glissements de terrain ont causé la destruction des ponts et des routes principales, rendant difficile l’accès aux zones durement touchées. Selon des informations locales, plus de 4000 personnes ont dû se déplacer vers des zones d’évacuation.

Les Adventistes touchés également

L’Église adventiste du septième jour en Papouasie n’est pas épargnée par la dévastation provoquée par les inondations et les glissements de terrain.

Les dirigeants de Aviation Adventiste Indonésie (AAI), une institution de services détenue et gérée par l’Église adventiste en Indonésie, qui propose des moyens de transport, de communication et un soutien logistique aux missions de première ligne et à l’École Adventiste de Papouasie, ont fait état d’une immense dévastation causée par la catastrophe.

Un avion de Aviation Adventiste Indonésie (AAI) garé dans un hangar touché par des crues subites dans la province orientale de Papua, en Indonésie, le 17 mars 2019. Photo : Aviation Adventiste Indonésie

« Tout le monde sur le campus [de l’école] est sain et sauf, y compris nos familles. Mais ce n’est vraisemblablement pas le cas pour des milliers de personnes qui ont été emportées par les inondations, » a écrit dans un e-mail, Darron Boyd, coordinateur de l’évangélisation pour l’Église adventiste en Papouasie.

« Un de nos mécaniciens à AAI s’est cassé une jambe en essayant d’échapper à la montée des eaux, » a écrit Darron Boyd. « Il souffre également de graves coupures à la jambe. »

Malgré les inondations catastrophiques, a indiqué Gary Roberts, pilote à AAI, tout le personnel de AAI est en sécurité.

« Le nouveau hangar a été inondé, mais il est toujours debout. L’avion à l’intérieur est encore en bon état, » a déclaré Gary Roberts. A propos d’un nouvel avion récemment acquis par AAI, il a déclaré : « Le PK-TCA est avec moi à Yahukimo pendant le week-end, ce qui lui a permis d’être épargné par les dégâts causés par les inondations. »

Gary Roberts a ajouté que deux maisons de travailleurs de AAI avaient été complètement détruites et que des objets à l’intérieur du hangar avaient été gravement endommagés. Un avion appartenant à Cendrawasih Air stationné dans l’ancien hangar de maintenance de AAI a été emporté jusque sur la route principale.

Les dirigeants de l’Église adventiste dans la région de l’Asie-Pacifique Sud ont réclamé des prières, en particulier pour les familles touchées, et pour l’œuvre menée par l’église, qui est durement touchée par la catastrophe.

ADRA Intervient

L’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) en Indonésie s’est rendue dans la zone inondée pour évaluer la situation. Les ouvriers d’ADRA travaillent en étroite collaboration avec les unités gouvernementales locales en Papouasie pour identifier les articles de première nécessité que l’agence pourrait fournir aux communautés touchées.

Les autorités locales ont indiqué que les eaux de crue diminuaient, mais que les habitants ne devraient pas quitter les zones d’évacuation, car des arbres tombés et de gros rochers obstruaient les routes et les ponts.

A Doyo, une communauté située à 7,2 kilomètres de Sentani, des rochers ont dévalé une montagne voisine, endommageant un complexe immobilier. Les arbres déracinés et les rochers étaient éparpillés sur des routes boueuses, rendant le transport difficile pour les équipes d’intervention d’urgence. Les lignes électriques et de communication sont tombées, causant des difficultés de communication.

ADRA a identifié les besoins immédiats ; ce sont la nourriture, les abris d’urgence, l’eau et des kits de premiers secours.

L’Indonésie est un pays situé sur ce qu’on appelle le « Ring of Fire, » une chaîne de volcans et de failles sismiques autour de l’Océan Pacifique. L’Indonésie, un archipel de 17000 îles, est l’un des pays du monde les plus exposés aux catastrophes naturelles.

Source https://www.interamerica.org/fr/2019/03/le-bilan-des-morts-salourdit-alors-que-des-crues-subites-et-des-glissements-de-terrain-devastent-lest-de-lindonesie/
La 
version originale a été publiée sur le site d’informationsde la Division de l’Asie-Pacifique Sud.
Traduction : Patrick Luciathe

Le concile annuel 2019 d’ADRA s’oriente vers la croissance et adopte un nouvel objectif
Attaques meurtrières à Christchurch : la Nouvelle-Zélande encore sous le choc

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top