Main Menu

L’hospitalité : un rappel de la grâce et des bénédictions de Dieu

Shares

En 2019, vingt personnes par minute sont encore forcées de tout laisser derrière pour fuir la guerre, la persécution ou la terreur. Et un nombre scandaleux de 68 millions de personnes sont actuellement réfugiées ou déplacées. C’est l’équivalent de la population du 20e plus grand pays au monde. Et évidemment, aucun d’entre eux n’a choisi une telle vie.

Heureusement, il y a de bonnes nouvelles. Les églises, les gens et les organismes de bienfaisance, souvent financés par les dons personnels, les entreprises et les gouvernements, ont tendu la main aux communautés de réfugiés, les accueillant et les aidant à s’acclimater à leur nouveau pays. Au beau milieu du traumatisme, ils leur donnent de l’espoir. Nous leur donnons de l’espoir!

C’est ainsi que nous avons pu trouver de la joie dans le chagrin, car, au cours des quatre dernières années, nous avons suivi des réfugiés dans leurs périples souvent difficiles et dangereux, dans leurs traversées de continents, de déserts et de mers agitées. Ils sont souvent la proie facile de trafiquants d’êtres humains et parfois des habitants des pays qu’ils traversent. Mais depuis 2016, nous racontons leurs histoires. Et cette année, nous les raconterons encore, quoique différemment.

Les adventistes du septième jour célébreront donc ces histoires le 15 juin, lors du Sabbat mondial des réfugiés, le sabbat le plus proche de la Journée mondiale des réfugiés de l’ONU prévue pour le 20 juin. Cette commémoration comprendra un documentaire rempli d’histoires provenant d’Europe, de la Finlande à l’Espagne. Nous y apprendrons comment une église du Royaume-Uni a mis sur pied un club parascolaire pour donner un coup de pouce aux enfants, comment un centre communautaire d’Allemagne offre des formations de toutes sortes (en plus d’avoir formé une chorale communautaire) et comment les bénévoles d’ADRA en Espagne aident les réfugiés et les migrants à s’intégrer à la société.

Le 15 juin, nous nous tournerons vers les pays de destination, ces endroits où les réfugiés s’installent ou désirent s’installer. Dans un documentaire fascinant, nous raconterons comment, par préoccupation et par amour, des gens, des populations, des églises et ADRA (l’Agence de développement et de secours adventiste) aident des gens à s’installer au milieu d’eux, à apprendre leur langue, à reprendre leur éducation, à s’adapter à une nouvelle culture et à apprécier le pays qu’ils appellent maintenant le leur.

Le documentaire contient également les histoires de deux hommes d’État adventistes, l’un dont les parents ont fui le génocide arménien dans l’ancien Empire ottoman et l’autre qui, à dix ans, a fui avec ses parents les camps de travail de la Yougoslavie d’après Deuxième Guerre mondiale pour une nouvelle vie en Amérique. Ils représentent bien la valeur que les réfugiés peuvent ajouter à une société.

Le thème de cette année, c’est Hospitality: a reminder of grace and blessing(« L’hospitalité : un rappel de la grâce et des bénédictions »).

Pour un aperçu du programme, puis pour le regarder en entier lors du Sabbat mondial des réfugiés, veuillez visiter le https://adra.eu/refugees/.

ADRA a également préparé une proposition de prédication ainsi qu’une série de bannières publicitaires à utiliser sur les médias sociaux le jour même, téléchargeables à la même adresse (https://adra.eu/refugees/).

Nous encourageons fortement les églises à montrer la bande-annonce du programme lors de l’école du sabbat du 15 juin, d’axer son culte d’adoration sur ce thème et de faire jouer le documentaire en après-midi.

Ensemble, nous pouvons utiliser le Sabbat mondial des réfugiés et la Journée mondiale des réfugiés pour commémorer la force, le courage et la persévérance de millions de réfugiés et pour montrer comment nous pouvons prendre soin d’eux comme Jésus a pris soin des étrangers, des marginaux et des expropriés durant son ministère sur la terre.

C’est la quatrième année qu’ensemble, l’Église adventiste en Europe et ADRA Europe offrent une programmation substantielle lors du Sabbat mondial des réfugiés, résultat d’un partenariat entre les départements de communications des Divisions intereuropéenne et transeuropéenne, respectivement basées à Berne, en Suisse, et à St Albans, en Angleterre. Vous pouvez accéder ici aux programmes des années précédentes qui mettent en lumière l’hospitalité pratiquée par les adventistes d’Europe et du reste du monde d’après la promesse d’Hébreux 13.2 : « N’oubliez pas l’hospitalité; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. »

Pour 2019, une section additionnelle servira à inspirer les membres et les communautés à signer une pétition d’ADRA pour encourager les initiatives qui donneront à tous les enfants le droit à l’éducation. Sous le slogan Every child. Everywhere. In School. (« Chaque enfant. Partout. À l’école. »), ADRA international vise au moins un million de signatures pour encourager les gouvernements et l’ONU à prendre plus au sérieux les projets d’éducation pour tous les enfants afin de leur assurer un avenir. Cliquez ici pour en savoir davantage et pour signer la pétition.

Source www.interamerica.org/fr/2019/05/lhospitalite-un-rappel-de-la-grace-et-des-benedictions-de-dieu/
Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Les adventistes arrêtés au Burundi ont été libérés
Nicolas Walther a décidé de quitter La Clinique La Lignière et ses entités sœurs

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top