Main Menu

L’ÉGLISE ADVENTISTE PUBLIE AVEC LA COLLABORATION DES BAPTISTES, MENNONITES ET QUAKERS UN LIVRE SUR L’HÉRITAGE PROFOND ET COMPLIQUÉ DE LA RÉFORME PROTESTANTE

Shares

Les Adventistes marquent le 500ème anniversaire de la Réforme avec la sortie d’un nouveau livre.

Image d’Adventist Review

500 ans jour pour jour après que Martin Luther ait placardé ses 95 thèses sur les portes de l’Eglise de Wittenberg, les Adventistes du Septième Jour publient un nouveau livre qui explore l’héritage profond – et compliqué – de la Réforme Protestante.

Le livre, Conversation sur la Réforme, l’Identité Chrétienne, et la Liberté de Conscience, a été présenté le 31 octobre au siège mondial de la Conférence Générale des Adventistes à Silver Spring dans le Maryland, par Ganoune Diop, directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse (PARL). Dans sa présentation de l’ouvrage, Ganoune Diop a indiqué que l’objectif était d’étudier l’impact de la Réforme sur une valeur fondamentale pour les Adventistes – la liberté de religion et de croyance.

« A plus d’un titre, la Réforme a été un coup de tonnerre qui a changé le cours de l’histoire et a aidé à façonner le monde moderne, assurément dans le domaine religieux, mais également dans le domaine politique, juridique et philosophique, » a dit Ganoune Diop. « Les Adventistes du Septième Jour, de même que de nombreuses autres dénominations Chrétiennes aujourd’hui, font remonter leur origine jusqu’à cette période fondatrice de l’histoire du monde.

Pour cette raison, a dit Ganoune Diop, l’objectif du livre est de rassembler une mosaïque de perspectives différentes sur la Réforme et la liberté de conscience – venant non seulement de penseurs Adventistes, mais aussi de représentants d’autres dénominations y compris des Baptistes, des Mennonites et des Quakers.

Parmi ceux qui ont contribué à la rédaction du livre Conversation sur la Réforme, il y a Ted N.C. Wilson, président de l’Eglise Adventiste mondiale ; David Trim, historien Adventiste et directeur du bureau des Archives, des Statistiques et de la Recherche à la Conférence Générale ; Neville Callam, Secrétaire Générale et le président Directeur de l’Alliance Baptiste Mondiale ; César García, Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Mennonites ; Gretchen Castle, Secrétaire Général du Comité Mondial des Amis pour la Consultation ; David Little, chercheur au Centre Berkley de l’Université de Georgetown, et W. Cole Durham, Jr, érudit Mormon reconnu en matière de droit.

Le livre s’inspire de présentations faites lors d’un symposium organisé un peu plus tôt cette année par le département PARL de la Conférence Générale. Le programme qui s’est tenu le 1er juin au Newseum au centre ville de Washington D.C., avait réuni des universitaires et des leaders religieux, ainsi que des défenseurs de la liberté religieuse, afin de commémorer le 500ème anniversaire de la Réforme.

Parmi les divers thèmes explorés dans le livre, il y a la formation de l’identité Adventiste, « l’impulsion à persécuter, » qu’ont certains Chrétiens, la soi-disant Réforme Radicale, et la vision restaurationniste des Mormons sur la Réforme. Dans le premier chapitre du livre, Ganoune Diop présente un contexte introductif avec un aperçu historique et philosophique de l’impact des idées de Luther.

Pour en savoir plus sur la disponibilité du livre Conversation sur la Réforme, l’Identité Chrétienne, et la Liberté de Conscience, visitez le site web de PARL à l’adresse www.adventistliberty.org.

VENEZUELA : ELLE AVAIT PEUR DE SOURIRE MAIS GRÂCE À UNE CLINIQUE ADVENTISTE, CELA A CHANGÉ
ÊTRE UN VRAI ÉDUCATEUR DANS UNE INSTITUTION ADVENTISTE

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top