Main Menu

Visite à une école adventiste d’avant-garde dans le sud de la Russie

Shares

Des enfants russes accueillent « Oncle Ted » Wilson dans une école pour besoins spéciaux.

Des enfants chantent et jouent avec des clochettes pour Ted N.C. Wilson, qui n’apparait pas sur la photo, à l’École Rostok à Krasnodar, dans le sud de la Russie, le 2 septembre 2018. Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Des enfants russes ont accueilli « Oncle Ted » avec le traditionnel pain et le sel, de la musique et des cartes de vœux faites à la main. Ted N.C. Wilson, président de l’Église Adventiste du Septième Jour au niveau mondial, a visité leur école d’avant-garde pour besoins spéciaux dans le sud de la Russie.

Ted Wilson, visiblement impressionné, a remercié l’École Rostok (Tendre Plante) et sa fondatrice et directrice âgée de 65 ans, Lyudmila Verlan, pour son action auprès de plus de 300 enfants atteints d’autisme, de paralysie cérébrale, de trisomie et d’autres maladies dans la ville de Krasnodar au cours des cinq dernières années.

« C’est l’un des projets les plus uniques que j’ai visités depuis longtemps et mon cœur est touché, » a-t-il déclaré.

L’École Rostok, qui a initialement ouvert avec une petite salle de classe et cinq étudiants, compte désormais deux sites et 47 enfants, dont 40 ayant des besoins spéciaux. Les dirigeants de l’Église ont invité Lyudmila Verlan à ouvrir une troisième école dans un centre communautaire qui devrait ouvrir à la fin de l’année 2018.

Ted N.C. Wilson lit une carte de vœux qui dit : « Que Dieu vous bénisse, cher Oncle Ted. » Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Lyudmila Verlan, veuve d’un ancien président de fédération, a fondé l’École Rostok après qu’une de ses petites-filles soit née avec une paralysie cérébrale, un trouble neurologique qui affecte le mouvement et la motricité. Son programme centré sur le Christ est le seul programme du genre en Russie, à travers lequel les enfants ayant des besoins spéciaux peuvent faire face à la négligence à la maison et à une aide minimale de l’État.

Lyudmila Verlan, avec un large sourire, a parlé de la joie de voir des enfants – et leurs parents – grandir en Jésus.

« Beaucoup de parents sont en colère au début lorsqu’ils amènent leurs enfants ici, » a-t-elle dit. « Mais quand ils réalisent que nous aimons les enfants, cela adoucit leur cœur. Plusieurs disent maintenant : « Dieu soit loué du fait que nous ayons l’Église Adventiste dans notre ville ! »

Accueillir Avec du Pain

Lyudmila Verlan, accompagnée de plusieurs enfants et membres du personnel, a salué Ted Wilson le 2 septembre devant l’École principale de Rostok avec un petit bol de sel blanc et une énorme miche de pain brunie au four ornée de feuilles et de fleurs brunes. Ted Wilson, suivant la coutume russe, a pris un morceau de pain, l’a trempé dans le sel avant de le manger.

Mikhail Kaminskiy, deuxième à gauche, président de la division Eurasienne, explique à Ted N.C. Wilson, à gauche, les graphiques sur le mur dans une salle de classe de Rostok. Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Un petit garçon, qui a approché son nez tout près du pain en le reniflant avec envie, a tout de suite demandé à manger un morceau de la croûte. Lyudmila Verlan a expliqué que le garçon n’avait que récemment commencé à parler après son arrivée à l’école, en colère et renfermé cinq mois plus tôt.

A l’intérieur de l’école, Lyudmila Verlan a accompagné Ted Wilson et d’autres dirigeants de l’Église dans une visite des salles de classe, du hall des sports et d’une salle d’attente où les parents peuvent lire de la littérature Adventiste avant de récupérer leurs enfants.

Une mère a ramené de la littérature à la maison et est restée éveillée toute la nuit pour la lire, la retournant le matin, a déclaré Lyudmila Verlan.

« Elle a dit : ‘désolée de l’avoir prise,’ » a dit Lyudmila Verlan. ‘J’ai répondu : gardez-la !’ »

Dans une grande pièce, les enfants ont interprété un chant, ont joué du violon et des clochettes à main, et ont remis à Ted Wilson une carte de vœux adressée à « Oncle Ted. »

« Que Dieu vous bénisse, cher Oncle Ted, » disait la carte en anglais. Elle a été signée « Les Enfants de Rostok. »

Lyudmila Verlan, directrice de l’École Rostok, montre la littérature Adventiste disponible pour les parents dans la salle d’attente. Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Ted Wilson a déclaré qu’il était honoré d’être appelé « Oncle Ted » et accueilli dans leur famille.

Se tournant vers Lyudmila Verlan et les enseignants, il a ajouté : « Chaque âme est importante. Dieu vous a amenés à faire le mile de plus et à découvrir les talents et le fonctionnement des enfants qui ont des besoins spéciaux. Vous faites un travail merveilleux. C’est extrêmement proche du cœur de Dieu.

Modèle pour les Écoles Adventistes

C’est une entité privée qui possède et gère les écoles de Lyudmila Verlan, et les dépenses mensuelles sont principalement couvertes par un seul donateur.

Plusieurs enfants ayant des besoins spéciaux reçoivent un enseignement dans les écoles Adventistes des villes russes de Riazan et de Tula. Mais il n’y a pas d’école pour enfants à besoins spéciaux parmi les 45 écoles que possède l’Église sur le territoire de la Division Eurasienne, qui comprend la Russie et de nombreuses autres anciennes républiques Soviétiques, a déclaré le président de la division, Mikhail Kaminskiy.

« L’Église aimerait profiter de l’expérience de Lyudmila Verlan, » a déclaré Mikhail Kaminskiy, qui accompagnait Ted Wilson lors de la tournée. « Elle a beaucoup de succès. »

Ted N.C. Wilson, au centre, visite un futur centre communautaire où une troisième école Rostok ouvrira plus tard en 2018 à Krasnodar. Mikhail Kaminskiy, à gauche, président de la Division Eurasienne, figurent également sur la photo : Vladimir Krupskyi, deuxième à partir de la gauche, président de l’Union Mission du Caucase ; et Andrew Kachalaba, deuxième à partir de la droite, président de la Fédération de Kubano-Chernomorskaya. Andrew McChesney / Mission Adventiste

Vladimir Krupskyi, président de l’Union Mission du Caucase, dont le territoire comprend Krasnodar, était lui aussi admiratif devant les résultats obtenus par Lyudmila Verlan.

« Elle a pris des enfants que même le gouvernement a eu du mal à aider et a obtenu des résultats incroyables, » a-t-il déclaré.

Andrew Kachalaba, président de la Fédération locale de Kubano-Tchernomorskaya, a guidé Ted Wilson et les autres dirigeants de l’Église à travers le futur centre communautaire où Lyudmila Verlan a été invitée à ouvrir une troisième école.

« Un tiers de ce futur centre d’influence sera attribué à Lyudmila Verlan pour en faire un centre d’apprentissage, » a déclaré Andrew Kachalaba.

Le grand espace acheté il y a quelques semaines est situé dans un sous-sol et se trouve sous un salon de beauté et une salle de billard et doit encore être équipé de murs, de sols et de matériel. Le centre communautaire disposera également d’un magasin d’aliments diététiques, d’un centre de massage et d’un salon de beauté.

Ted Wilson – qui effectue une visite pastorale d’une semaine dans le sud de la Russie pour encourager les pasteurs et les autres membres d’église lors d’une conférence biblique et dans d’autres programmes – a présenté l’École Rostok comme un exemple pour tous les Adventistes. Dans un sermon présenté le soir du 2 septembre dans une église Adventiste du Septième Jour remplie à Krasnodar, il a dit : « C’est le ministère de Jésus – aider les enfants à venir au pied de la croix, en particulier les enfants que beaucoup de personnes ne savent comment aider. ”

Traduction: Patrick Luciathe

Nouvel institut contre la maltraitance des enfants
Église adventiste VIVO ose le changement : les cultes désormais en fin d’après-midi

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top