Main Menu

Avant de dire “au-revoir”, planifiez vos dons !

Shares

Par un après-midi ensoleillé, je reçois un appel téléphonique m’invitant à représenter l’Église adventiste du septième jour à l’ouverture d’un testament. Quelle agréable surprise ! Je connaissais bien Louisette et ce fut un honneur pour moi d’aider à réaliser ses dernières volontés.

Louisette était une femme effacée, très timide en pu­blic, mais enjouée avec ses proches. Son joli sourire, son humble façon d’être et le sentiment d’apaise­ment que nous ressentions en sa présence nous manquent à nous, sa famille d’église.

Cette femme, née à Verdun et ayant grandi à Pointe-Saint-Charles au Québec, a passé de nom­breuses années à travailler à Montréal sur une chaîne de montage de téléphones. Après sa retraite, elle a vécu avec sa sœur veuve dans un modeste appar­tement à Richmond (Québec), partageant avec elle dépenses, joies et fardeaux. Louisette ne s’est jamais mariée et n’a pas eu d’enfants. Elle était heureuse d’être la « Tatie Louisette » des trois filles de sa sœur. Les deux sœurs avaient suivi ensemble le cours de Bible Découverte, puis elles avaient été baptisées en­semble et étaient devenues de fidèles membres de l’église de South Stukely (Stukely Sud), la plus ancienne congrégation adventiste du Canada.

Nous étions tous heureux lorsque Louisette était à l’église et tristes lorsqu’elle n’y était pas. Unjour, avancée en âge, elle a cessé de venir, mais les visites régulières de sa famille d’église ont continué de la réjouir. En 2013, à l’âge de 79 ans, elle est décédée aussi discrète­ment qu’elle avait vécu.

En entrant dans le bureau du notaire, les trois nièces de Louisette m’ont salué en souriant. Tous les quatre, confortablement assis, nous avons écouté la lecture du testament de Louisette. Quelle surprise ! Son tout premier désir était de donner 2000 $ à l’église adventiste du septième jour de South Stukely. Quelle preuve irréfu­table que sa famille d’église était chère à son cœur !

À cette époque, notre église, le plus vieux bâtiment d’église adventiste au Canada, avait un besoin urgent de réparations et de rénovations. Il fallait une nouvelle fondation, et Louisette avait manifesté le désir de par­ticiper à ce projet. Et voilà que, dans sa mort, elle avait trouvé le moyen de le faire. Son geste de générosité désintéressée m’a profondément touché. Louisette ne semblait pas fortunée, mais ce qu’elle avait, elle l’avait gentiment partagé.

À ce point, le notaire m’a signalé que je pouvais disposer. Le reste du testament ne me concernait pas. J’ai quitté la pièce, reconnaissant d’avoir connu cette femme si discrète. Son don m’a fait penser aux petites pièces que la veuve a offertes au temple, le cœur rempli de gratitude et d’amour. Je suis sûr que les trois nièces de Louisette ont su ce jour-là, sans l’ombre d’un doute, que leur tante aimait son église et les aimait, elles aussi, car elle les avait incluses dans son testament.

La congrégation de South Stukely a été organisée en 1877 et elle adore toujours dans le même bâti­ment aujourd’hui. Cependant, elle a considérable­ment grandi et elle fait face à de nouveaux défis. Les programmes communautaires qu’elle offre (confé­rences sur la santé, cours de cuisine, école biblique de vacances et camp meeting annuel au camp Eben Eden) sont très appréciés. L’église de South Stukely, avec son nouveau sous-sol, ses toilettes propres et sa cuisine bien équipée, est maintenant mieux apte à remplir sa mission. Je suis certain que Louisette serait heureuse de voir son église rénovée.

Oui, ce site historique adventiste, riche d’une histoire qui la relie à nos tout premiers pionniers, continue de jouer son rôle dans la proclamation de la Bonne Nouvelle du proche retour de notre Sauveur Jésus.

Stefan Starenkyj est le coordinateur des dons planifiés et des services fiduciaires de la Fédération du Québec et ancien à l’église adventiste du septième jour de South Stukely.

Le Mensager Magazine, Revue Adventiste Canadienne. Reproduit avec autorisation.

[NDLR Si vous souhaitez faire de même, les Fédérations des Églises Adventistes en Suisse, France Nord, France Sud, Belgique et Luxembourg sont à votre écoute pour vous accompagner dans la planification de vos derniers vœux, si parmi eux, il y a le souhait d’inclure un don à l’église adventiste. Écrivez à contact@adventistemagazine.com et nous vous mettrons en relation avec le representant le plus proche de chez vous.]

Le cancer du côlon !
Archéologie : Le nom de Ponce Pilate découvert sur un anneau antique

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top